La verrière d'atelier, pour séparer sans cloisonner

La verrière d’atelier est une cloison semi-vitrée qui permet de séparer deux pièces. Héritière du style industriel, elle évoque à la fois les ateliers d’artistes du début du 20ème siècle et les luxueux lofts new-yorkais des années 1980. Elle est aujourd’hui appréciée dans les appartements comme dans les maisons et les bureaux : source de lumière, elle favorise les échanges en offrant une vue entre les espaces, qui ne sont ainsi ni vraiment cloisonnés, ni tout à fait ouverts. Son côté épuré et design lui permet également d’apporter du caractère à la décoration.
Comme toute menuiserie, la verrière d’atelier ne se choisit toutefois pas au hasard. Emplacement, matériaux et vitrages, entretien… sont autant de points à étudier avant tout achat.

Poser une verrière d'atelier

Pour quelles pièces ?

Si on pense souvent à la verrière pour séparer une cuisine et un séjour, elle ne se limite pas à ces deux pièces ! Pensez-y également pour apporter de la luminosité à une entrée ou un couloir, pour un bureau, une chambre, ou même une salle de bain si elle est posée en hauteur, de façon à conserver l’intimité des utilisateurs.
On pourra également l’utiliser pour définir des espaces au sein d’une même pièce, et créer ainsi un coin lecture dans un salon ou délimiter l’espace nuit dans un petit appartement.

De même, la verrière peut s’intégrer à de nombreux styles décoratifs, il suffit de bien la choisir. Les intérieurs contemporains n’auront pas peur d’opter pour une cloison entièrement vitrée du haut en bas, tandis que les styles plus classiques préfèreront un vitrage à mi-hauteur. Et si elle est souvent noire, on peut également se tourner vers une verrière colorée : structure blanche pour une ferme rénovée ou grise pour une salle de bain par exemple. Une peinture sablée apportera quant à elle une finition plus « chic » : pensez-y pour le séjour ou l’entrée de la maison !
En bref, la verrière d’intérieur est parfaite pour délimiter et/ou apporter de la lumière naturelle à n’importe quel espace !

Quelques points techniques doivent tout de même être vérifiés avant la pose. Le type de mur en premier lieu : s’il est porteur, les travaux seront plus délicats. Le sol doit en outre être parfaitement plat : n’hésitez donc pas à demander conseil à un professionnel, qui validera (ou non) l’emplacement de votre verrière !

Quels matériaux pour ma verrière ?

A l’origine, les verrières intérieures étaient fabriquées en acier. Aujourd’hui, l’aluminium offre un résultat visuellement similaire grâce à un revêtement noir ou anthracite, à un prix souvent plus abordable et avec un entretien réduit. Autre avantage, l’alu peut être teinté dans un très grand choix de couleur.
Si vous optez pour de l’acier, une finition thermolaquée pourra vous être proposée, offrant un résultat lisse mais sensible aux rayures.
Le matériau le plus économique reste souvent le bois. Peint et traité, il offre une finition rustique très esthétique.

Pour le vitrage, il convient de choisir un verre feuilleté, plus résistant en cas de choc (il se fêle mais ne se casse pas). Il peut être transparent pour un rendu classique, fumé pour offrir davantage d’intimité (pour une salle de bain par exemple) ou encore coloré.

Côté fabrication, vous aurez le choix entre un usinage traditionnel ou à clips. La réalisation traditionnelle consiste à visser les éléments vitrés à la structure. Le rendu est esthétique, et le changement des verres (en cas de casse par exemple) se fait facilement.
Le système de clips, plus facile à mettre en place puisque les vitrages sont simplement coincés entre les montants, est généralement plus économique mais aussi plus compliqué à démonter.

Quelles options ?

A vitrages fixes ou ouverts, coulissante, avec une porte… la verrière d’atelier peut offrir diverses fonctionnalités. Il convient donc avant l’achat de se demander comment vous souhaitez l’utiliser.
Ainsi entre une cuisine et une salle à manger, il pourra être utile d’y intégrer un passe-plat. Des fenêtres ouvrantes ou des panneaux coulissants favorisent les échanges et éventuellement l’aération, tandis qu’une cloison vitrée avec porte permet de créer une véritable séparation.

La pose de la verrière, véritable fenêtre d'intérieur, demande un certain savoir-faire. Mal installée, elle risque d'être moins résistante ou d'entraîner des vibrations désagréables. Nos artisans-poseurs sont à votre disposition pour étudier avec vous votre projet, vous conseiller sur le choix du modèle et se charger de la pose.


Copyright © 2016 Menuiserie FOTI - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Mise à jour WSB - Mentions légales - Plan du site